samedi 28 décembre 2019

Après la tempête


Rude tempête, tu as soufflé si fort que l'amarre a cédé.
Mon cœur s'est échoué ; je quitte cette embarcation dangereuse.
Sous mes pieds le sable doux, presque chaud, les voiles multicolores de mon cerf- volant papillon me redonne des ailes pour prendre la hauteur nécessaire.

" Dans notre coeur, là où le Christ fait sa demeure, conduisons-nous avec jugement et intelligence, de manière à ne pas mettre notre confiance dans notre propre vie et à ne pas prendre appui sur un fragile rempart."
Saint Bernard

Ajouter une légende



0 commentaires:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.