samedi 30 novembre 2019

Douce brisure

0 commentaires

Peu de place pour les affaires du monde, l'esprit est occupé autrement.
D'ailleurs pas seulement l'esprit, le corps aussi.
Quand le Verbe se fait chair, le doux blesse le dur.
Douce brisure.

" Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit. "
Psaume 50

Arthur Hughes

vendredi 29 novembre 2019

On n'imagine pas

0 commentaires

Dépassionnée du monde, l'âme n'a plus rien à faire valoir, plus rien à défendre.
De combat à livrer il n'y a plus, la force dure est abolie par la douceur.
On n'imagine pas combien notre force naturelle est essentiellement une force dure ; on n'imagine combien la force de Dieu n'est qu'Amour.

"La toute-puissance de Dieu est la toute-puissance de l’Amour,
c’est l’Amour qui est tout-puissant! "
François Varillon

Pierre-Paul Prud'hon




mercredi 27 novembre 2019

Tyrannie du bien-être

0 commentaires

Obligation d'être toujours heureux, injonction de toute-puissance émotionnelle, notre monde se situe au-dessus des états d'âme.
Dans la boite à outil du parfait petit bricoleur du bien-être, des solutions toutes faites à l'emporte-pièce de l'industrie du bonheur rapide. L'inefficacité est coupable.
Pourtant chaque âme est unique et l'épanouissement de l'âme a besoin de temps et de profondeur.

" Pour qui ne retourne qu'incidemment dans les profondeurs de l'âme, et s'attarde encore à la surface, la profondeur reste informe et ne peut pas non plus déployer ses forces créatrices."
Édith Stein

Résultat de recherche d'images pour "Guido Reni"
Guido Reni


mardi 26 novembre 2019

Fleurs du Rosaire

0 commentaires

Le groupe de ressourcement et de réflexion spirituelle J'ai Soif : www.jaisoif78.com, a la joie de vous offrir son gracieux rosaire.
Si comme nous vous aimez offrir des fleurs à vos amis, vous en piquer dans les cheveux, ornez votre maison de bouquets ; le rosaire est pour vous et l'amour qui va avec également.

" Après la Messe, la dévotion du Rosaire fait descendre dans les âmes plus de grâces que tout autre, et, par ses Ave Maria, opère plus de Miracles que tout autre prière."
Saint Vincent de Paul


Résultat de recherche d'images pour "Pierre Paul Rubens"
Rubens


lundi 25 novembre 2019

Ame délicate

0 commentaires

Ton âme délicate a livré sa pureté, tu ne t'es pas débattu longtemps, le temps de comprendre.
C'est beau une naissance, une fois les douleurs de résistance passées, il n'y a plus que la vie.

"Qu'elle est belle et touchante, la mission des petites âmes, petites gouttes de rosée du Ciel ; elles reçoivent du Seigneur le secret divin de faire avec lui sans louange, sans bruit, sans vouloir d'humaines récompenses, de grandes choses pour son amour, pour le ciel."
Marthe Robin

Image associée
Philippe de Champaigne


Violence conjugale

0 commentaires

Tu tombes sous les coups, tu te relèves et tu te tais, tu encaisses pour ne pas en ajouter, il faut tenir pour les enfants.
Tu fais attention à tout dans la maison, tu vis sans faire de bruit, éteinte, l'allumette de violence peut prendre si vite.
Ta peau est couleur arc en ciel sans la promesse qui va avec, une vie dans la peur, une vie dans le drame, une vie triste à mourir.
Ce n'est pas une fatalité, rien ne justifie ces mauvais traitements, fais-toi aider pour quitter ce bourreau..

" Même si je marche dans un ravin d'ombre et de mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi ; ton bâton, ton appui, voilà qui me rassure. "
Psaumes 23-4

Auguste Toulmouche

vendredi 22 novembre 2019

Du spirituel et du psychologique

0 commentaires

L’âme peut surmonter ses imperfections par ses propres puissances que sont la volonté, la mémoire et l'entendement.
Quand les facultés de l'âme se mettent au service du travail thérapeutique, du discernement et de libération de la personne alors le spirituel et le psychologique s'articulent au service de l'amour.
 
« Une âme qui désire ardemment l'honneur de Dieu et le salut du prochain s'applique d'abord aux exercices ordinaires et se renferme dans l'étude de sa propre fragilité, afin de mieux connaître la bonté de Dieu à son égard. Cette connaissance fait naître l'amour, et l'amour cherche à suivre et à revêtir la vérité. »

Sainte Catherine de Sienne


Zurbaran

mercredi 20 novembre 2019

La soif de Jésus

0 commentaires

Après la messe, chacune retrouve sa place devant Marie qui nous attend, au ciel les sœurs prient déjà.
Ingrid est au chapelet, c'est sa musique, Cécile et moi, portières, offrons aux entrants de venir prier, des sourires étonnés, surtout des oui.
Notre filet à âmes, c'est la soif de Jésus.

" La prière est l'activité la plus haute dont l'esprit humain soit capable."
Édith Stein

Résultat de recherche d'images pour "les saintes zurbaran"
Zurbaran


mardi 19 novembre 2019

Au ciel

0 commentaires

Une fois au ciel on regrettera de ne pas avoir cru, on se dira que l'on aurait aimé savoir ce que l'on voit, ce que l'on vit.
Voilà tu sais.

" La vie est un pont: traversez-la mais n'y faites pas votre demeure."
Sainte Catherine de Sienne


Portrait of a Young Girl by Vilhelm Hammershoi
Vilhelm Hammershoi

lundi 18 novembre 2019

L'alcool pour buvard

0 commentaires

Tout ce liquide pour absorber ta peine, l'alcool pour buvard ; tu bois.
L'alcool en sirop de dilution de ta vie, tu verses du feu pour endormir les brûlures affectives, pour avoir chaud au cœur.
Au réveil tu as encore plus mal par ajout de honte.
L'alcoolisme te prive de volonté, cette maladie a besoin de soins appropriés pour guérir.

" A cause de ton nom, Éternel, rends-moi la vie ! Dans ta justice, retire min âme de la détresse ! Dans ta bonté, anéantis mes ennemis, Et fais périr tous les oppresseurs de mon âme ! Car je suis ton serviteur. "
Psaume 143:11-12

Amedeo Modigliani

dimanche 17 novembre 2019

L'amour, premier remède

0 commentaires

Notre relation thérapeutique est désormais solidement construite, tu sais pourquoi tu es là, tu le veux en dehors du désir de tes parents.
Ici le lieu est doux et fort comme le lien, tu aimes bien que la petite chienne se blottisse sur ton
cœur ; dans la relation d'aide l'amour est le premier remède.

 " Encore, en vérité, je vous le dis: Si deux d'entre vous sont d'accord pour demander sur terre une chose quelconque, ils l'obtiendront de mon Père qui est dans les cieux."
Matthieu 18:19

Résultat de recherche d'images pour "charles burton barber"
Charles Burton Barber



samedi 16 novembre 2019

Cure d'âme

0 commentaires

Je me retire, je m’efface, il ne faut pas d'obstacle.
Je me tiens au silence confiant qui accueille, à la solitude heureuse qui recueille.
Je ne veux rien, je n'attends rien, tout désir gênerait ; cure d'âme.

« Nous devons “lire depuis l’intérieur” ce que le Seigneur nous demande pour vivre dans l’amour et poursuivre sa mission d’amour »
Le Pape François

Léonard de Vinci, \"Vierge à l’Enfant avec saint Jean Baptiste et un ange\", dite \"La Vierge aux rochers\", vers 1483-1494, Paris, musée du Louvre,département des Peintures
Léonard de Vinci

jeudi 14 novembre 2019

Lumière surnaturelle

0 commentaires

Il nous faut apprécier toute chose à la lumière surnaturelle.
Et voir la main de Dieu dans tous les événements de nos vies.

"Sur le Mont Bessillon, le 7 juin 1660, un jeune berger Gaspard Ricard faisait paître ses moutons par une intense chaleur. Épuisé de soif il s’allongea sur le sol brûlant et voici qu’un homme d’imposante stature se tint soudain là près de lui et lui indiqua un rocher en lui disant :
« Je suis Joseph, enlève-le et tu boiras."
Monseigneur Barthe

Résultat de recherche d'images pour "rembrandt l'ange"
Rembrandt

mercredi 13 novembre 2019

Découvrir son intériorité 3/3

0 commentaires

Le Frère Jean-Baptiste de Marie, Carmes du Couvent de Paris a eu la gentillesse d'écrire un article pour le site : jaisoif78.com qui est une extension de ce blog. 



Découvrir son intériorité : une exigence de Vérité (fr. Jean-Baptiste de Marie, Mère de Miséricorde, o.c.d.)
Jaisoif78.com



1     « Retour aux choses mêmes »

Comment la phénoménologie, une science archéologique selon les termes d’Husserl, a-t-elle pu répondre à son désir d’intériorité, à son désir de vérité sur le monde et les choses ? Prenons le temps de définir brièvement le concept de phénoménologie. D’abord, la phénoménologie est cette philosophie qui s’attarde sur les phénomènes : il s’agit de décrire les phénomènes, les objets d’une manière scientifique, telles qu’ils nous apparaissent sous les yeux, pour revenir à l’essence des choses. C’est le retour aux choses mêmes, comme le disait Husserl, c’est-à-dire retour à l’essentiel de notre perception du monde, sans jugement, ni apriori. La phénoménologie appelle à une conversion du regard, à une suspension du jugement (en grec epoké). 

Comme le dit le Père Didier-Marie Golay, dans l’une de ses conférences sur Edith Stein, « Cette méthode rigoureuse pour accéder à un essentiel qui s’impose comme vérité avec son absolu […]  Il s'agit d'observer, puis de décrire les phénomènes pour parvenir à la reconnaissance d'un essentiel qui va permettre par intuition, de reconnaître la vérité profonde des choses, dans un respect total de ce qu'elles sont en elles même »[1]
C’est justement cela qui saisit Edith Stein, ce qui va répondre à son désir absolu de vérité et d’intériorité : accéder à un essentiel qui est vérité ; parvenir, à travers l’étude des phénomènes, à reconnaitre la vérité des choses, dans leur respect et leur être profond. Cette vérité d’intériorité, elle va en faire l’expérience réelle et concrète quand elle prendra la forme d’une personne et d’un visage, celle du Christ, qu’elle appellera plus tard, « le centre de ma vie ». 

2    Sa première rencontre avec le Christ

Cette première rencontre a lieu après la mort de son ami, Adolf Reinach, mort au front, et en 1917, elle part visiter la femme de ce dernier pour l’aider à trier les papiers philosophiques de son défunt mari. Edith Stein s’attend à trouver une femme accablée par le deuil, mais voilà qu’elle la trouve rayonnante, habitée, lumineuse. C’est par ces mots qu’elle déclare :
« Ce fut ma première rencontre avec la Croix, avec la force divine qu'elle donne à ceux qui la portent. Je vis pour la première fois l'Eglise née de la souffrance rédemptrice du Christ dans sa victoire sur l'aiguillon de la mort, visible devant moi. Ce fut l'instant où mon incroyance s'effondra, mon judaïsme pâlit, le Christ étincela, le Christ, dans la Lumière de la Croix ».
Son désir intérieur de vérité qu’elle a cherché dans la phénoménologie se montrait sous ses yeux sous un jour nouveau, car cette vérité intérieure devenait visage et concret : le Christ étincelant se présentait à elle comme la Vérité la plus intérieure et la plus vraie qui soit. C’est à partir de cet instant qu’une vie intérieure devint le lieu où habitait le Christ, devenant chrétienne de cœur, elle qui le deviendra définitivement à la lecture à l’été 1921 de la Vie de Thérèse d’Avila, par ces mots : « Là est la Vérité » ! 

3    Le Carmel, une vie d’intériorité

Son désir d’une vie intérieure ponctuée de Vérité, elle ira la chercher jusque dans les murs du Carmel de Cologne-Lindenthal, le 14 octobre 1933, après une longue carrière d’enseignante chez les dominicaines de Spire (1922-1931) et de conférencière à travers le monde (1931-1933). Au Carmel, elle va apprendre à découvrir une vie tout intérieure, faite de silence, de prière, de travail, mais aussi de récréation, de temps fraternels, tous ces évènements faisant grandir son désir de Vérité. Comme elle le dira elle-même, dans une de ses lettres, « Celui qui entre au Carmel n’est pas perdu pour les siens, il est gagné très exactement car notre vocation est de nous tenir devant Dieu pour tous »[2].
Se tenir devant, n’est-ce pas pour elle, faire aussi la vérité devant Dieu, devant soi, pour que notre être personnel demeure vrai et authentique à la fois devant Dieu et devant tous ? Edith Stein n’a jamais cessé de chercher la vérité, celle de son être, que ce soit dans ses études philosophiques (notons au passage son œuvre philosophique et théologique sur le sens de l’être, « l’Etre Fini et l’Etre Eternel »), dans l’oraison, ou encore dans les temps communautaires, cette vérité à la fois tout intérieure et tout extérieure transparait en elle et à travers elle, car c’est son désir le plus profond et sa vocation la plus authentique. Comme le disait d’ailleurs, son maitre Husserl, « chez elle, tout est absolument authentique »

Conclusion : Faire de son intériorité une vérité à désirer toujours plus

Edith Stein, toute sa vie, n’a fait que rechercher la vérité, une vérité intérieure qui est le Christ, n’étant plus seulement une recherche intellectuelle, mais une personne réelle et concrète. Elle n’a de cesse chercher qu’à cultiver son intériorité pour y trouver cette Vérité qu’elle cherchait sans le savoir. Ce désir d’intériorité, de vérité, qu’elle avait ne s’est pas arrêté après sa rencontre avec le Christ, lui qui est « le Chemin, la Vérité et la Vie ». Sa vie, comme la nôtre d’ailleurs, n’est qu’une longue et passionnante quête de la Vérité, qui est une personne réelle, concrète, présente au sein de notre tréfond intérieur et qui ne demande sans cesse qu’à être cherché, même si elle nous demeure cachée, dans les profondeurs intimes de nos obscurités quotidiennes. 

Alors, redisons-nous aussi cette belle parole d’Edith Stein : « Qui cherche la vérité cherche Dieu, qu’il en soit conscient ou non ». Car qui cherche la vérité au fond de son intériorité, désire cette vérité toujours plus au plus profond de soi-même, cherche Dieu, lui qui est la Vérité, le Chemin et la Vie, vérité, chemin et vie pour notre chemin d’intériorité et de sanctification !


[1] Didier-Marie Golay, o.c.d., « Edith Stein – Thérèse-Bénédicte de la Croix : Itinéraire d’une vie-1 (1891-1933) ».
[2] Lettre d‘ Edith Stein à Fritz Kaufmann. 

Image associée
Zurbaran