mardi 5 novembre 2019

L'original


Mes ébauches s'effacent, je gomme les traits que j'avais esquissé sans toi ; le tableau se dessine.
L'original se révèle.

"Qui es-tu, douce lumière, qui m'inonde et éclaire la nuit de mon coeur ?
Tu es plus proche de moi-même que moi, plus intime que mon intime même."
Edith Stein

Paula Modersohn

0 commentaires:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.